mardi 21 mars 2017

Sur les crêtes du Ventoux

Progression dans la neige
Après le pique-nique au sommet du mont Ventoux, tout le monde espère une descente jusqu'au chalet Reynard par la route mais Grégory Capra a une autre idée : un retour par les crêtes en direction de l'Ouest... complètement à l'opposé et en à pic au-dessus de la station de ski du mont Serein !

La chapelle Sainte-Croix
Pour se préparer mentalement à l'épreuve, certains font une séance de yoga avec Stan, d'autres prient dans la chapelle Sainte-Croix d'où le 24 juin de chaque année est donné le signal d'allumer les feux de la Saint-Jean.

L'expédition
L'expédition commence. Le vent souffle fort sur le Géant de Provence. Marcher sur la neige ou dans les pierres, le choix est vite fait ! Comme Django, tout le monde choisit la neige et tant pis si ça glisse un peu !

Le radôme
La grosse boule de béton implantée en 1995 sur l'arête occidentale du Ventoux intrigue les randonneurs. Le radôme est sous la responsabilité de la Direction Générale de l’Aviation Civile. Il protège un radar, lequel assure avec une vingtaine d’autres stations décimées sur le territoire français, la sécurité de notre espace aérien.


La plongée
Au début, on devine un sentier mais il disparaît au fur et à mesure de la progression vers l'Ouest. Il faut bien s'y résoudre, il n'y a pas d'autre solution que la descente en azimut vertical au travers des lauzes qui offrent une extraordinaire richesse floristique de type alpin, comme le pavot velu du Groënland ou le saxifrage à feuilles opposées.   

La forêt de pins à crochets
Vient ensuite la forêt avec les pins à crochets qui abrite la population la plus méridionale de chamois qui trouvent ici un milieu à leur convenance. La traversée est rude jusqu'au chemin forestier mais il faut encore marcher près de huit kilomètres pour rejoindre les voitures !

Yves témoigne sur cette randonnée...

Si l'ascension, agrémentée d'exercices divers fut laborieuse, que dire de la descente des versants boisés au milieu des éboulis. Un cheminement s'apparentant à un parcours de combattant. Un très bon esprit d'équipe, dopé par l'ardeur, l'enthousiasme des coachs. En résumé, une très belle journée. Tous les participants la garderont en mémoire. 

Les articles précédents sur le séjour de mars 2017 en Luberon :
- Départ immédiat en Luberon

- Lupulus Organicus

- Chimay bleue en Luberon

- Quenelles à la sauce Nantua

- Le Ventoux depuis le chalet Reynard

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire