Revenir à l'accueil

dimanche 19 janvier 2020

Bootfitting à Vars

Christophe en gainage
Qu’importe son profil et son niveau, une chaussure de ski mal adaptée peut clairement ruiner une semaine de ski. Pour qu’une session ne tourne pas au cauchemar ou à la séance de torture, le point clé est une chaussure 100% adaptée à la morphologie de son pied, et c’est là que le bootfitting rentre en scène. 

Christophe et son bootfitter
Pour que Christophe n'ait plus mal aux pieds en skiant, pour améliorer sa technique, son style, ses performances et surtout pour qu'il se fasse plaisir toute la semaine, Grégory Capra l'emmène chez le meilleur bootfitter de Vars-les-Claux.

Ce bootfitter connaît l’ensemble des techniques qui permettent d’adapter la chaussure de ski à la morphologie, au contour du pied. Cela passe par l’utilisation de différents outils, plus ou moins complexes, qui vont amener des transformations plus ou moins importantes sur une chaussure de ski.

La science
Le bootfitter commence par l’observation et l’analyse du pied de Christophe. Il étudie les différentes caractéristiques techniques du pied : son volume (longueur, largeur, hauteur de coup de pied, base tibiale) ainsi que sa tonicité (pied affaissé ou stable). Il prend également en compte les attentes du skieur au regard du compromis à déterminer entre confort de la chaussure, tenue du pied, de la cheville, du tibia et transfert des appuis (Christophe souhaite-t-il avoir une chaussure proche du pied, un peu rigide ou plutôt souple, plus confortable mais transmettant moins finement les appuis désirés ?). A ces éléments se combinent les notions de taille, de poids et de niveau de pratique du skieur afin d’aider à dessiner la chaussure la plus adaptée.

Les essais
A partir de là, le bootfitter entame un travail purement technique. Il débute par la semelle. Soit il décide, au vu de son étude préalable, de rester sur une semelle prête à chausser sur laquelle il intervient peu (choix de forme et de taille). Soit il s’oriente vers une semelle moulée en prenant l’empreinte du pied du skieur afin de confectionner une semelle sur mesure, c'est le choix qu'il fait pour Christophe, ainsi son pied sera stabilisé, sans mouvement parasite dans la chaussure de ski.

Le technicien en bootfitting travaille enfin le chausson. Les modèles de chaussons thermoformés permettent de profiler la forme anatomique du pied à l’intérieur du chausson qui lui-même est mieux calé dans la coque. Avec toutes ces attentions, Christophe est prêt à l'exploit !

A suivre...

Les articles précédents sur le séjour sportif privé de Christophe, à Vars, en janvier 2019 :
- En route pour la montagne

- Premières sensations alpines

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire