dimanche 19 avril 2015

Survie dans l'eau froide

Thomas - Paris - Coach mental
Ceci n'est qu'un avant-goût des multiples activités que Thomas, fort de sa récente expérience, a décidé de développer à côté du côté du coaching et des boot camps : des stages de survie en milieu hostile.

Résistance à l'eau froide
Vincennes, une retenue d'eau, peut-être à 12°C... En avril, ne te découvre pas d'un fil ? Que nenni, ils sont en slip dans le ruisseau pour la première expérience : résister à l'eau froide... un travail mental !

Immersion en eau froide
Une idée faussement reçue veut que l’immersion en eau froide conduise automatiquement à l’hypothermie. La vérité, c’est que d’autres phénomènes se produisent bien avant que l’hypothermie ne se manifeste, chacun ayant ses propres caractéristiques physiologiques.

Le choc dû au froid
La réaction du choc dû au froid dure environ une minute après que l’on soit entré dans l’eau. Cette réaction réfère à l’effet de l’eau froide sur la respiration. On a le souffle coupé sur le coup, un réflexe spontané dû au refroidissement soudain de la peau.

Hyperventilation
Un second facteur relié au choc dû au froid est celui de l'hyperventilation. Tout comme le réflexe du souffle coupé, il s’agit d’une réaction naturelle au froid. Bien que cette réaction physiologique soit temporaire, la panique peut avoir un effet psychologique qui prolonge l’hyperventilation. Si elle se prolonge, elle peut provoquer la perte de conscience. C’est pourquoi il est essentiel de pouvoir reprendre le contrôle de sa respiration le plus rapidement possible.

Trois minutes sans bouger
Thomas demande aux volontaires de rester sans bouger dans l'eau froide durant trois minutes et de respirer lentement. Tout juste ont-ils le droit de caler les mains sous les aisselles pour éviter l'engourdissement des extrémités. 

Fin de l'expérience
Voilà, l'expérience est terminée. Ils sont tous sains et saufs ! Rappelez-vous que vous avez une minute pour reprendre le contrôle de votre respiration. Le choc initial dû au froid, inspiration soudaine et profonde suivie d’une hyperventilation qui peut être six à dix fois plus importante que la respiration normale, disparaît après environ une minute. Vous devez durant cette courte période vous efforcer de ne pas paniquer et reprendre le contrôle de votre respiration.

En savoir plus sur les stages de survie : drh@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire