Revenir à l'accueil

jeudi 16 avril 2015

Les Navy SEAL, troupe d'élite de l'US Navy

Navy SEALs
Pour bien comprendre la légende incarnée par Chris Kyle aux Etats-Unis (http://gregory-capra.blogspot.fr/2015/02/lentrainement-de-bradley-cooper-pour.html), et pour satisfaire la curiosité de beaucoup d'entre vous, notamment de mes sportifs en pleine préparation pour les recrutements au sein de l'armée, je vous invite à lire attentivement le développement qui suit.

Forces Spéciales
Les SEAL, acronyme de SEa, Air, Land, constituent la principale force spéciale de la marine de guerre américaine. Ses équipes sont entraînées pour être déployées sur des missions très variées comme les opérations de reconnaissance spéciale, la guerre non conventionnelle, la destruction de sous-marins ou de navires, la libération d'otages, la lutte contre le terrorisme, la capture de chefs de guerre ou encore la préparation de terrain avant un débarquement. 

TRX
Pour espérer entrer chez les Navy SEAL, il faut être un homme âgé entre 18 et 28 ans, être déjà engagé dans l'armée américaine et disposer d'un quotient intellectuel supérieur à 104. Mais cela ne suffit pas. Il faut bien entendu satisfaire aux épreuves physique de base : réaliser 50 à 90 pompes en deux minutes suivies de 50 à 85 abdominaux, toujours en deux minutes, puis de 10 à 18 tractions et enfin courir 2 km en moins de 10 minutes. 

SEA !
A l'issue des épreuves sportives, après examen devant une commission médicale et après avoir passé avec succès une série de tests psychotechniques, le recrues sont envoyées en stage annuel à l'école navale amphibie de Coronado en Californie. 

Lac gelé
Les stagiaires ne sont alors qu'au début de leurs difficultés, ou devrais-je dire de leur calvaire, car l'entraînement des Navy SEAL est très rigoureux, un des plus difficiles au monde : le taux de recalés à l'issue des 18 semaines de stages avoisine les 85%. 

Pole training
Au cours des semaines de formation, les instructeurs chercheront à faire ressortir l'instinct de survie des soldats. 

Push-ups
La première phase, appelée « pré-entraînement », d'une durée de 4 à 6 semaines, est consacrée à la préparation mentale et à la mise en forme physique des stagiaires. Ils s'entraîneront à la course à pieds chronométrée, au parcours d'obstacles, et enchaîneront des épreuves de natations comprenant des distances sans cesse allongées (en opération, un Navy SEAL doit être capable de nager jusqu'à 10 km en mer avant d'atteindre sa cible). 

Bâteau léger
Les élèves vont également apprendre le maniement des bateaux légers, la plongée sous-marine, le camouflage, les techniques de progression et les déplacements. 

Cardio training
A l'issue de la sixième semaine commence la fameuse « Hell Week », destinée à faire un tri parmi les stagiaires. Près de 50% de ces recrues abandonneront avant la fin de ces six jours. Durant cette semaine de l'enfer, les épreuves s'enchaînent quasiment sans sommeil (5 ou 6 heures fractionnées au maximum sur l'ensemble de la semaine). 

Résistance au froid
Par manque de sommeil, l'esprit des soldats va finir par divaguer et commencera à halluciner. Les recrues ne pourront alors plus déterminer ce qui relève du rêve ou de la réalité. Les stagiaires seront mouillés tout le temps et seront confrontés au froid (l'océan, glacial, aspire toute la chaleur de leur corps). 

Hypothermie
Les soldats devront faire face aux différents stades d'hypothermie. Au premier stade, le corps tremble. Au second, les tremblements sont plus violents, presque incontrôlables. Au troisième stade, le corps et l'esprit s'engourdissent et deviennent totalement insensibles. Le quatrième et dernier stable provoque la mort. 

Pompes dans le sable
L'encadrement de la « Hell week » contrôle en permanence la température de l'air et de l'eau pour amener les stagiaires au second stade. Le but est de pousser leur corps dans ses limites, pour que les stagiaires soient ensuite capables de supporter n'importe quelle condition une fois devenus soldats. 

Marines
Chaque individu possède une faiblesse. Lors de la « Hell Week », les instructeurs feront tout pour la trouver et s'y accrocher pour faire flancher la recrue. A ce stade, plus que le physique, c'est le mental qui sera le plus important. Il faudra surtout garder confiance en soi et en ses capacités à accomplir un acte dans les pires conditions. 

Tractions
Les rescapés de la « Hell Week » commenceront ensuite la seconde phase, essentiellement consacrée à la plongée en piscine, puis en mer. Les stagiaires apprendront à s'équiper et à se déséquiper sous l'eau, les instructeurs les harcelant continuellement pour les déconcentrer. 

S'en suivra l'apprentissage de la navigation sous-marine, de jour comme de nuit, avec l'approche de cible. Au bout de trois semaines, l'entraînement de nageur de combat commencera alors. 

Une fois ces techniques acquises, tout ne sera pas terminé pour autant. Il manquera encore aux stagiaires à acquérir l'endurance nécessaire pour nager des heures dans l'eau glacée, par une mer déchaînée ou dans l'obscurité la plus totale. Elles seront enseignées durant les trois dernières semaines de la seconde phase. 

Houra !
La troisième et dernière phase, d'une durée de neuf semaines, démarrera ensuite. Elle sera consacrée au combat terrestre, à la reconnaissance d'objectifs à terre, aux tactiques de combat individuel et aux destructions de cibles. 

L'étape finale de cette troisième phase, d'une durée de quatre semaines, se déroule sur l'île de San Clemente. Elle permettra aux stagiaires de passer de la théorie à la pratique. Les soldats mettront en pratique toutes les techniques apprises au cours de raids les plus réalistes possibles. A ce stade, il n'y a plus aucun abandon (sauf pour blessure). 

Piscine
Après une formation parachutiste, le stagiaire sera envoyé dans l'une de 7 équipes des SEAL. Il deviendra un « vrai » SEAL, et obtiendra son brevet, après une période probatoire de six mois. 

Vous l'avez peut-être remarqué à travers cet article, qu'il s'agisse de préparer un rôle, ou un test de recrutement dans un corps d'armée, un bon encadrement et une préparation sérieuse sont essentiels. Alors quels soient vos objectifs sportifs, pour obtenir des conseils ou définir votre entraînement, contactez-moi.

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire