mardi 9 septembre 2014

Leçon de kitesurf à Houlgate


Thomas explique le kite surf
La cache creusée, le ventre calé par un pique-nique abrité de la pluie, les muscles échauffés par un premier défi sportif, les participants au week-end aventure en Normandie ont droit à un moment de détente et de découverte. 

Thomas et Laurent
Pratiquant émérite de kitesurf, Thomas leur fait partager sa passion de la planche volante. Le spot d’Houlgate est un lieu privilégié pour la pratique du kitesurf. Il comble à la fois l’expérimenté (vagues, longs runs vers Cabourg et Deauville) et le débutant (découverte en eau peu profonde lorsque la mer se retire). Orienté de Ouest à Nord-Est sur une côte assez ventée, le spot permet une navigation fréquente et variée.



L'aile
Tracté par un cerf-volant (kite en anglais) spécialement adapté nommé aile ou voile, le kitesurfeur est accroché par son harnais pilote à l'aide d'une barre où sont reliées les lignes de traction. Il est soumis dans son mode de déplacement aux lois physiques de la navigation à voile.

Première étape : le décollage
Le vent souffle de l'ouest, le dos tourné à Cabourg, les yeux rivés sur Deauville, sur la première zone autorisée de la plage d'Houlgate, au niveau du poste de secours de la colonne Guillaume, Thomas entame la leçon : préparation, décollage et atterrissage de la voile.




Sylvain résiste à la force du vent
Chaque élève passe à son tour. On démêle les fils et la voile s'élève dans le ciel normand. Le vent redouble, Sylvain doit caler ses pieds dans le sable et mettre en gainage ses quadriceps pour résister à la force de l'air, en jouant avec la barre, il maîtrise le mouvement de la voile.


Squats
Pas question pour les autres de rester tranquilles, Thomas veille au grain, il ne veut pas qu'ils attrapent froid et invente des exercices pour que leur température corporelle reste correcte. Ca commence par des squats, le dos tourné à la Manche.



Préparation pour le candidat suivant
Atterrissage, repositionnement du matériel, place au candidat suivant ! L'aile, comparable à une voile, fournit la traction nécessaire au déplacement. Les ailes habituelles ont une surface à plat située entre 5 m² pour les conditions de vent fort et jusqu'à 20 m² pour les vents légers.


Sandrine et Thomas
Selon les conditions météo, un très long « run » est possible entre Houlgate et Deauville, longeant sur plus de 6 km les falaises des Vaches Noires. Sandrine s'initie avec Thomas qui lui conseille de démarrer par des runs en eau plate sur les petits lagons qui se forment à marée basse.


Burpees
Aile, lignes, barre de traction, Thomas n'oublie pas de surveiller les autres élèves. Après les squats, il ordonne des burpees sur la plage d'où l'armée de Guillaume embarquait, il y a plusieurs siècles, vers l'Angleterre. 


Laurent maîtrise la voile
C'est une opportunité rare que Thomas a offert aux participants au week-end aventure. A l'habitude, l'initiation au kitesurf se pratique par l'intermédiaire d'une école avec un stage pendant lequel le débutant apprend les règles de sécurité de base, comment décoller son aile, comment faire ses premiers bords, comment faire redécoller son aile si celle-ci vient à tomber dans l'eau, et tout ce qui sera nécessaire à une pratique du kitesurf en toute sécurité.

Tous aux abris !
Le week-end à Houlgate ne fait que commencer. Il est déjà bien sportif... Affaire à suivre !

Les épisodes précédents :
- La construction d'une cache semi-enterrée
http://gregory-capra.blogspot.fr/2014/09/premiere-lecon-de-survie-houlgate.html

- Sport dans le gros temps

3 commentaires: