Revenir à l'accueil

samedi 29 juin 2019

Les risques de l'été - Episode 1

Grégory Capra - Coach sportif et masseur
Vacances sans souci... A la plage ou à la montagne, on gère les petites bêtes ... sans transpirer ! 

En vacances, les tracas du quotidien semblent lointains lorsque l’on flâne sur la plage. Pourtant, on oublie vite que l’été peut parfois être synonyme de piqûres d'insectes, de problèmes cutanés, de grosses chaleurs ou de maux de transports. 

Le soleil nous réchauffe, les plantes fleurissent nos jardins, le bruit de la mer berce nos oreilles, l’été est là pour nous offrir un moment de répit. Ces derniers peuvent s'avérer de courte durée lorsque les moustiques vous piquent toute la nuit, le soleil fait apparaître sur votre visage des boutons de chaleur, vos cheveux sont secs comme de la paille et le périple en bateau vous rend malade. Pas d’inquiétude, il suffit de connaître quelques astuces naturelles pour éloigner ces désagréments. 

Moustiques 
Ce n’est pas la lumière qui attire les moustiques mais la délicieuse odeur de votre peau. Attaquant la nuit, les moustiques femelles peuvent parcourir un kilomètre avant de prendre leur repas dans votre chambre. Elles détectent votre odeur à une dizaine de mètres. Éteindre la lumière n’est donc pas une solution. La solution la plus efficace et la moins polluante est d’installer une moustiquaire autour de votre lit.. Plus pratiques, certaines huiles essentielles sont redoutables pour repousser les moustiques, en diffuseur, en bougie ou sur les draps. L’huile essentielle de citronnelle est très efficace pour les moustiques et l’alcool qu’elle contient est doté de propriétés antiseptique et anti-inflammatoire naturelles. Site : vigilance-moustiques.com pour tout savoir sur l’état d’invasion des moustiques là ou vous allez. 

Mouches 
Désagréables et agaçantes, les mouches envahissent le salon ou la cuisine. Le principal problème est qu'elles véhiculent des germes en tout genre et que leurs déjections salissent tout. On a connu mieux comme déco que les spirales adhésives pour piéger les mouches et ce n’est pas très hygiénique. 

Quelle solution naturelle adopter ? On évite tout simplement de les attirer chez nous. Ne gardez pas vos fruits pourris et autres déchets organiques dans votre cuisine. Chassez au mieux l’humidité de votre cuisine et salle de bain en aérant la pièce pendant 10 à 15 minutes. N’oubliez pas de tirer les rideaux ou de fermer les volets le soir car la lumière jaune attire les insectes. Si certains ont franchi le pas de votre porte, diffusez de l’huile essentielle de menthe poivrée. L’odeur du basilic éloigne les mouches. Installez donc quelques pieds de basilic au bord de vos fenêtres. 

Méduses 
Le réchauffement de la planète et l’activité humaine a augmenté le nombre de méduses dans les océans. Le changement climatique augmente le taux de sel de la mer, ce qui favorise leur reproduction. De plus, les espèces qui se nourrissent du zooplancton, base de la nourriture de la méduse, sont massivement décimés par la surpêche. Enfin, ses principaux prédateurs (tortue, thon rouge) sont en voie d’extinction. 

Solution : En cas de piqûre, lavez immédiatement la plaie à l’eau salée, la plus chaude possible. Rincez également avec du sérum physiologique pendant 30 minutes. Ne versez pas d’eau douce qui intensifie la douleur. Utilisez une pince à épiler pour ôter les morceaux de tentacule accrochés à la peau. Pour finir, appliquez du désinfectant et une crème anti-histaminique et contactez un médecin si les symptômes persistent. 

Transpiration 
En cas de fortes chaleurs, la transpiration s’intensifie. Si elle est désagréable, c’est un processus naturel qui permet de réguler la température corporelle. L’odeur générée quelques heures après la sécrétion de sueur est souvent désagréable et gênante pour soi et les autres. En effet, lorsque celle-ci n’est pas correctement ventilée dans les zones pileuses, où se situent de nombreux poils, elle macère et libère une forte odeur. Si vous ne pouvez pas prendre immédiatement une bonne douche fraîche, de nombreuses solutions naturelles vous permettent de sentir bon. 

Solutions : L’alimentation est un facteur essentiel dans la production de sueur. La transpiration est originellement inodore mais lorsqu’elle macère, les bactéries présentes dans le corps libèrent une odeur désagréable par le biais de la sueur. Plus notre alimentation est déséquilibrée, plus le corps renferme des bactéries et plus la sueur dégage un mauvais parfum. Si vous mangez beaucoup de légumes et moins de protéines animales, ce dernier sera moins persistant. Si vous transpirez, vous pouvez déposez une cuillère de bicarbonate de soude ou du talc afin d’absorber la sueur et vous débarrasser des futures mauvaises odeurs. 

A suivre épisode 2 : Coquillages sains, coups de soleil, MST …

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

4 commentaires:

  1. Jolie photo illustrant l'article.. Tu es un adepte du naturisme ? C
    Ç'aurait été plus fun sans la pancarte...

    RépondreSupprimer
  2. Où est-ce qu'on peut retrouver la photo originelle?

    RépondreSupprimer
  3. merci pour ses précieux conseils.

    RépondreSupprimer