Revenir à l'accueil

samedi 13 décembre 2014

L'entraînement de Jake Gyllenhaal pour Southpaw

Southpaw - Jake Gyllenhaal à l'assaut des rings
























Qu'il s'agisse de films d'action ou de récits biographiques, je vous informe régulièrement sur l'étonnante transformation physique de certains acteurs pour coller au plus près à leur personnage. 

 A lire la longue liste de ces acteurs, se lancer dans des entraînements intenses et rigoureux, suivre un régime alimentaire strict et abandonner ses mauvaises habitudes ne semblent pas insurmontables pour incarner un héros sur grand écran.   

Southpaw
A ce propos, une image a récemment fait le buzz sur les réseaux sociaux. Il s'agit d'une photographie de Jake Gyllenhaal, prise sur le tournage du film « Southpaw », dont la date de sortie en France n'est pas encore fixée. 

Pour bien comprendre la métamorphose de cet acteur que je n'ai pas besoin de vous présenter, il faut tout d'abord savoir que Jake Gyllenhaal avait juste avant de se lancer dans ce film perdu plus de 11 kilos (vous avez bien lu) pour jouer le rôle de Lou Bloom dans « Night call » (toujours à l'affiche). 
Jake Gyllenhaal
Pour ceux qui ont eu l'occasion de voir ce film, il n'est pas nécessaire de vous rappeler que l'acteur était déjà méconnaissable. Il y apparaît en effet les traits creusés, les yeux exorbités et avec un corps très amaigri. 

Il ne reste plus aucune trace de cette silhouette effrayante dans « Southpaw », film dans lequel l'acteur est désormais tout en muscles. 

Entraînement avec des pros
L’œil poché, le crâne presque rasé, les muscles gonflés, les veines saillantes et doté d'un air mauvais, Jake Gyllenhaal n'a pas lésiné sur les moyens pour incarner le boxeur Billy « The Great » Hope, un poids-moyen gaucher dont la conquête du titre de champion du monde le confrontera à différents drames personnels. 

Jake a pris des coups
Pour arriver à un tel physique, le réalisateur du film, Antoine Fuqua, a obligé Jake Gyllenhaal à s'entraîner sept jours sur sept, deux fois par jour (soit 6h par jour) et pendant six mois sur un véritable ring... et en s'affrontant à de vrais pros ! 

Près du ring
Pour obtenir le résultat escompté, le réalisateur l'a volontairement mis dans des situations difficiles, où Jake a pris pas mal de coups (il en a d'ailleurs gardé quelques cicatrices). 

Prince of Persia
En complément de son entraînement sur le ring, Jake effectuait régulièrement un jogging de 12 km ainsi que des exercices en salle de gym : tractions, abdos, squats... Même s'il a pris 9 kg de muscles, il ne s'agissait pas prioritairement pour lui d'acquérir beaucoup de masse musculaire. Cet entraînement avait pour but de lui faire réaliser des mouvements qui lui donneraient assez d'aisance pour se déplacer et manier l'ensemble de son corps comme véritable un boxeur. 

Prince of Persia
A ces exercices quotidiens s'ajoutait également un régime alimentaire riche en protéines. Malheureusement, aucune information précise n'a été divulguée sur le contenu de sa diète. S'appuyant sur les études validées par le Comité International Olympique, qui précisent que pour être au top de sa forme un athlète doit consommer 1,7 gr de protéines par kilo, plusieurs nutritionnistes ont estimé, au regard du poids de Jake (80 kg), que ce dernier avait sans doute absorbé 136 gr de protéines par jour. Ils s'accordent également sur un apport complémentaire en vitamines D3 et C pour aider son système immunitaire à supporter un entraînement aussi épuisant. 

Jake Gyllenhaal
Qu'il s'agisse de « Jarhead » (2005), de « Prince of Persia » (2010), de « Night call » (2014) et maintenant de « Southpaw », Jake Gyllenhaal n'a jamais lésiné sur les efforts pour répondre aux exigences du scénario. 

Père Noël
C'est l'occasion pour moi de vous rappeler que pour chacun de ces rôles, Jake, comme d'ailleurs tout acteur confronté à un rôle l'obligeant à métamorphoser son physique, a fait l'objet d'un accompagnement par un professionnel pour sa préparation physique comme pour son régime alimentaire. 

Alors, si un physique d'athlète vous fait envie, plutôt que de vous lancer seul dans l'aventure, au risque de sérieuses déconvenues, n'hésitez pas, contactez-moi.

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

1 commentaire: