lundi 20 mars 2017

Le Ventoux depuis le chalet Reynard

Grégory Capra, coach sportif et photographe
Ce samedi, c'est lever à 7h00 pour un départ à 8h15 de la villa. Il va falloir faire vite pour la toilette et le petit déjeuner ! Une journée intense et sportive s'annonce pour les participants au séjour animé par Grégory Capra et Stan en Luberon.

Départ depuis le chalet Reynard
Après 40 minutes de voiture au travers de paysages provençaux typiques (vignobles, villages, collines,...), la randonnée qui doit nous mener au sommet du mont Ventoux, démarre depuis le chalet Reynard à 1420 mètres d'altitude.

En marche !
Chaussures de randonnée ou bonnes baskets, lunettes de soleil, crème solaire (très important !), c'est parti ! Tout le monde remonte la piste bleue dite du Plateau de la station de ski Ventoux Sud, très prisée des amateurs de sensations fortes et de dépaysement.





Squats et pompes
L'air est pur et vivifiant dans cette zone de biosphère classée et protégée. Stan veut faire profiter mes sportifs de cet oxygène. Sur un replat de la piste, il fait une halte et organise une séance de pompes et de squats. Django, qui nous accompagne, adore !


Les Alpes
Après une ascension en fentes (!), le sommet des pistes est atteint, la limite de la forêt est dépassée et la vue se dégage sur les Alpes, du Mercantour à la Chartreuse avec le massif des Ecrins en point d'orgue. C'est magnifique !



Le pierrier du mont Ventoux
La grimpette n'est pour autant pas terminée, elle se poursuit sur un pierrer calcaire. Django, en laisse, tire François vers le sommet. Entre les piquets rouges et le ravin, c'est parti pour une nouvelle séance de renforcement musculaire à 1800 mètres d'altitude !





Les pierres
Un peu plus haut, souvenir de ses années militaires, Stan propose au groupe un exercice de cohésion : déplacer, ensemble, un tas de pierres, en moins de trente secondes, depuis un point A matérialisé par lui et un point B, matérialisé par Greg et Django.





Le gage
Le défi est exécuté en 35 secondes... échec... donc le gage tombe : burpees, lancer de pierres, sprint... et tout cela en altitude. Ca pique !  

Le sommet du mont Ventoux
Enfin, après 500 mètres d'ascension, voici le sommet du mont Ventoux, tant redouté des cyclistes. Christophe, Jean-Marie et Eric montent jusqu'au relais de télévision tandis que le groupe pique-nique à l'abri du vent : pain complet, jambon, dinde, viande des Grisons, rôti de porc, tofu, banane,...

Les articles précédents sur le séjour de mars 2017 en Luberon :
- Départ immédiat en Luberon

- Lupulus Organicus

- Chimay bleue en Luberon

- Quenelles à la sauce Nantua

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

1 commentaire:

  1. Si l'ascension, agrémentée d'exercices divers fut laborieuse, que dire de la descente des versants boisés au milieu des éboulis. Un cheminement s'apparentant à un parcours de combattant. Un très bon esprit d'équipe, dopé par l'ardeur, l'enthousiasme des coachs. En résumé, une très belle journée. Tous les participants la garderont en mémoire.

    RépondreSupprimer