Revenir à l'accueil

vendredi 13 septembre 2019

Grève RATP : avez-vous le droit de sécher votre séance de sport ?

Bouche de métro - Paris
Malgré la grève annoncée par la RATP, les Franciliens s'organisent pour pouvoir se rendre dans leur salle de sport, ce vendredi 13 septembre. Mais pour ceux qui n'y parviendront pas, plusieurs questions se posent.

Se déplacer en Île-de-France ce vendredi 13 septembre relèvera du parcours du combattant. Avec dix lignes de métro interrompues et des stations fermées, un trafic "extrêmement perturbé" pour les RER A et B, les tramways et les bus, une partie des Franciliens aura bien du mal à se rendre au sport.

Vous avez le droit de faire l'impasse sur votre journée de sport uniquement en cas de force majeure. Pour cela il faut que l’événement soit imprévu, insurmontable et indépendant de votre volonté. La grève ayant été annoncée à l'avance (le 10 septembre), vous ne pourrez pas invoquer un cas de force majeure. 

Si vous n'avez pas anticipé et que vous n'allez pas faire de sport, votre coach pourra envisager des sanctions (pompes, burpees, tractions, squats,...) sauf si vous disposez d'une mansuétude particulière. Vous risquez aussi d'être poursuivi pour faute grave en cas d'absence à répétition. Pour prouver votre bonne foi, n'hésitez pas à demander à la RATP des justificatifs. 

S'il vous est vraiment impossible de rejoindre votre salle de sport avec des méthodes alternatives, des solutions existent. Vous pouvez poser un jour de repos en accord avec votre coach sportif. Avec un peu de chance, il vous proposera un programme à réaliser à domicile ou dans un espace sportif plus proche de chez vous. 

Enfin, en cas d'absence ou de retard, vous pouvez vous arrangez pour compenser en récupérant les heures de sport perdues.

Bon courage à mes sportifs parisiens !

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire