Revenir à l'accueil

samedi 1 février 2014

Le sport, un enjeu des prochaines municipales ?

Strasbourg - Parc de l'Orangerie
Lors de chaque campagne pour les élections municipales, les candidats partent à la rencontre des habitants, s’informent de leurs préoccupations et formulent ensuite leurs propositions. A la lecture de quelques programmes, un constat s’impose : le sport, auréolé de nombreuses vertus, figure désormais en bonne place dans les sujets abordés par des candidats qui ne manquent pas d’ambition pour répondre aux besoins des sportifs de leur commune.

Une fois dépassé ce constat, une question se pose : le sport serait-il enfin devenu une préoccupation majeure de ces candidats ou serait-il un simple enjeu électoral ?

Réjouissons-nous tout d'abord de l'image incarnée par le sport auprès de ces candidats. Pour eux, le sport porte tout d'abord des valeurs : l'effort, le dépassement de soi, le fair-play, le respect des règles et de ceux qui les font appliquer... Plus important encore, le sport joue un rôle essentiel de cohésion sociale et territoriale. 

S'appuyant sur cette image positive du sport, nos futurs élus souhaitent faire de leur commune, « une ville où l'on vit bien à travers le sport pour tous ». Pour certains, promouvoir le sport pour tous relève de leur devoir d'élu car chacun doit pouvoir pratiquer le sport qu'il désire. L'activité physique et sportive est même parfois affirmée comme un droit du citoyen !

Footing au Parc de l'Orangerie - Strasbourg
Dans le même temps, les candidats ont bien pris conscience que les pratiques sportives avaient évoluées : le sport peut se pratiquer seul, en famille, entre amis, en club, près de chez soi ou au travail...

Alors, comment proposent-ils de répondre à ces aspirations nouvelles et à cette vitalité sportive ? 

S'agissant des sports collectifs (basket, handball, football...) ou en établissement (natation, tennis, arts-martiaux), la priorité repose sur l'entretien des équipements existants, plus rarement sur l'implantation de nouveaux équipements (crise oblige ?). 

Concernant les nouveaux sports urbains (Street Workout, gymnastique douce...), la réponse repose surtout sur la manière de penser la ville comme lieu adapté aux envies sportives de chacun. Ici, l'ambition est clairement affichée d'offrir de nouveaux espaces de liberté à ces pratiques considérées comme peu coûteuses.

Ces programmes regorgeraient-ils de nouvelles encourageantes pour l'avenir ? Chacun pourra se faire une idée d'ici quelques semaines. Un regret cependant : le sport reste perçu à travers un certain cloisonnement. Le sport est toujours abordé sous l'angle du sport féminin, du handisport, du sport pour les aînés et... du sport loisir. Des progrès restent donc à accomplir pour valoriser l'universalité du sport !

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire