mercredi 27 août 2014

Hercule, un demi-dieu fort comme un « Rock »

Hercule
L’adaptation cinématographique d’Hercule avec Kellan Lutz, ne vous a pas convaincu ? Alors laissez-vous tenter par une autre version dans laquelle le héros mythologique est incarné par un athlète d’1m96 pour 120 kg, Dwayne Douglas Johnson, plus connu sous le nom « The Rock ».

Les 12 travaux d'Hercule
Il n’est ici ni question d’effectuer 12 travaux, ni de conter fleurette à une princesse enamourée. Mi homme, mi légende, Hercule a des choses bien plus sérieuses à faire : prendre la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Dans sa quête de justice, la puissance légendaire d’Hercule sera rudement mise à l’épreuve par des forces obscures. En viendra-t-il à bout ? Pour avoir la réponse, une seule solution, filer au cinéma.

Dwayne Douglas Johnson
Une fois n’est pas coutume, c’est un sportif qui interprète le célèbre héros à l’écran. Comme vous devez sans doute le savoir, Dwayne Douglas Johnson, aujourd’hui âgé de 42 ans, a en effet fait carrière dans le catch jusqu’en avril 2004. Mais que savez-vous exactement de cet athlète au gabarit impressionnant ?

The Rock
Plus connu sous son nom de catcheur, « The Rock », Dwayne est le fils du catcheur professionnel « Soulman » Rocky Johnson et le petit-fils d'un autre catcheur professionnel « High Chief » Peter Maivia. Sa grand-mère, Lia Maivia, a également exercé dans la discipline de 1982 à 1988, devenant ainsi l’une des meilleurs athlètes du catch féminin professionnel.

Fentes
Avec un tel palmarès familial, vous pensez certainement que le destin de Dwayne était tout tracé dès l’enfance. Détrompez-vous. A l’université, Dwayne se prédestinait au football américain, au point d’intégrer la Miami Hurricanes Football Team en 1991. Blessé à l’épaule en 1995, Dwayne n'est plus au niveau du championnat US, ce qui l'oblige à se lancer dans une carrière dans la ligue canadienne de football, au sein des Stampeders de Calgary.

Catch
Moins agile et moins rapide après sa blessure, Dwayne reconnait que sa carrière dans le football est terminée. C’est alors qu’il envisage de réaliser l’un de ses rêves d’enfance : devenir lutteur. Il se consacre ainsi au catch et suit les traces de ses illustres parents.

Il commence à lutter dans des ligues indépendantes en 1995 et ne gagne que 40 dollars par combat. Il est rapidement repéré et est admis au sein de la World Wrestling Federation (WWF) en 1996, tout d’abord sous le pseudonyme de « Rocky Maivia », en hommage à son père et son grand-père, puis sous le nom « The Rock » en 1997.

Deux ans après avoir intégré la WWF, Dwayne gagne le WWF Championship et devient l’un des catcheurs les plus populaires de l’histoire.

Hard workout
Dwayne Douglas Johnson détient un très beau palmarès. « The Rock » a été 10 fois champion du monde poids lourds. Il a remporté à 8 reprises le championnat WWF, 2 fois le championnat WWF Intercontinental, 5 fois le WWF Tag Team Championship et 2 fois le World Championship Wrestling (WCW). Il a également remporté le Royal Rumble 2000 (spectacle de catch télévisé, visible uniquement sur abonnement et produit par la World Wrestling Entertainment – WWE).

Au cours de sa carrière, « The Rock », souhaitant obtenir le statut de meilleur catcheur de tous les temps, défie Hulk Hogan qui accepte. Dwayne parvient à le vaincre une première fois, puis une seconde fois en janvier 2003.

Colère ou douleur ? 
Il se retire progressivement des rings en 2004, année au cours de laquelle son contrat avec la WWE se termine, pour privilégier sa carrière d’acteur, qu’il a débuté en 2001.

Sa première apparition au cinéma a lieu dans un rôle secondaire pour le film Le retour de la momie . Il obtient un premier rôle dès l’année suivante, dans Le roi scorpion, film pour lequel il est rémunéré 5,5 millions de dollars.

Un roc !
Il apparaît ensuite dans Bienvenue dans la jungle, Max la menace et Very bad cop avant d’intégrer en 2011 le casting de Fast and furious 5, film qui a engrangé 86 millions de dollars de recettes lors du premier week-end de sa sortie aux Etats-Unis (et qui reste le plus gros succès cinéma de Dwayne).

En 2013, il incarne l’un des rôles principaux dans les films Infiltrés, G.I. Joe : Conspiration, No pain no gain et Fast and furious 6. Il sera également à l’affiche de Fast and furious 7, dont la sortie est prévue en avril 2015.

Conducteur de char
Alors, avec une telle carrière sportive, un tel physique et ses rôles dans des films d’action, incarner Hercule à l’écran ne fût-il qu’une simple formalité pour « The Rock » ?

Pour jouer le fils de Zeus, Dwayne a du suivre un entraînement intensif ainsi qu’un régime particulier.

No pain no gain
En effet, quel que soit le rôle qu’il s’apprête à jouer, « The Rock » a toujours l’habitude de suivre une préparation destinée à l’amener au top de ses capacités. Cette préparation varie systématiquement pour être adaptée à chacun de ses films. Pour G.I. Joe : Conspiration, Dwayne avait suivi un entraînement sur 14 semaines. Pour Hercule, la préparation s’est étalée sur 22 semaines (Dwayne confie avoir absolument voulu obtenir un physique de demi-dieu).

Dans l'arène
Sur le plan sportif, Dwayne s’est ainsi levé vers 3h chaque matin pour commencer ses séances vers 4h (il s’est entraîné six jours par semaine). Les séances duraient entre 90 et 105 minutes. Chaque matinée commençait invariablement par 50 minutes de cardio, avant de consacrer ensuite la séance à une partie spécifique de son corps (une partie différente chaque jour, même s'il avoue avoir énormément travaillé les jambes, seule partie à avoir reçu plus d’un entraînement par semaine).

Au combat
« The Rock » effectuait 25 séries d’exercices pour chaque partie de son corps (contre 10 à 15 séries pour le sportif « moyen »). A force de travail, il s’est félicité d’avoir pu soulever près de 192 kg au développé couché (sur banc incliné ou non). Et vous, qu'en est-il ?

Dwayne s’est également contraint à un régime strict avant et pendant le tournage. Son alimentation reposait sur sept repas par jour, essentiellement composés de protéines (430 gr de protéines par jour), de glucides et de légumes pour aider à la croissance de la masse musculaire maigre. Il absorbait ainsi 4 000 calories quotidiennement. Son programme alimentaire s'organisait ainsi :

1er repas : 280 gr de filet de steack, 4 blancs d’œufs, 140 gr de farine d’avoine.
2e repas : 225 gr de poulet, 420 gr de riz blanc et des brocolis.
3e repas : 225 gr de poisson, 420 gr de riz blanc et des asperges.
4e repas : 225 gr de poulet, 340 gr de pommes de terre cuites et des brocolis.
5e repas : 225 gr de poisson, 310 gr de riz blanc et des asperges.
6e repas : 225 gr de filet de bifteck, 225 gr de pommes de terres au four avec de la salade.
7e repas : 30 gr de protéines de caséine, 4 blancs d’œufs, 10 oignons, un poivron et des champignons.

Vous enviez le parcours de Dwayne Johnson ? Vous aimeriez, vous aussi, gravir les sommets de l’Olympe et obtenir la force et le physique d’un demi-dieu ? Avec de la volonté, un travail régulier et les conseils d’un professionnel, rien n’est impossible. Alors, pour bénéficier d'un programme et d'un accompagnement adapté, contactez-moi. 

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire