Revenir à l'accueil

jeudi 16 juin 2011

Rippert Body Show : interview de Greg Vong

Greg Vong au Rippert Body Show


Greg Vong a participé au Rippert Body Show, à La Ciotat, le 21 mai dernier. Il a accepté de nous donner une interview à l’issue de la compétition.

Comment était organisée la compétition ? Par catégorie de poids, d'âges,... ?
Il s’agissait des 10 ans de la compétition. Il y avait des classements définis par ligne et gabarit, sans classements de poids donc plusieurs catégories : fitness, performance, athlétique, super body pour les plus gros et master. Il y avait aussi des compétiteurs WABBA et NABBA, je crois et d’autres qui concouraient pour Univers.
Il y avait une dizaine de juges. Les critères étaient la masse, le volume, la définition, le posing, la manière de se mettre en valeur ce qui m’a fait défaut par manque d entraînement sur point là.

A quelle place as-tu terminé ?
De ma catégorie athlétique, j’ai fini 5eme sur 14 et j’ai remporté le prix des meilleurs bras toutes catégories.
Il s’agissait de ma première compétition. Je voulais me faire une idée du monde de la compétition car j’aimerais participer au Musclemania, en 2012, en France, qui devrait être organisé par Fréderic Mompo et Louis Zurik, le président de Musclemania avec qui je suis en contact pour un éventuel sponsoring si je progresse et améliore ma symétrie.



Greg Vong (à droite)


Ton âge, taille, poids (autres mensurations si tu les connais pour cette compet) ?
Mes mensurations : entre 1m73 et 1m74 et 82 kg pour la compétition, tour de bras entre 47 et 48 cm à froid… mon point fort, à ce qu’il paraît !

Comment t’es-tu préparé à cette compétition ?
C’était ma première préparation body et, à vrai dire, une préparation sèche compétition, c’est très dur physiquement et moralement ! Déjà par la privation, car il faut diminuer au maximum les hydrates et continuer à s’entraîner aussi dur, voire plus dur pour éviter la fonte musculaire avec le peu de calories ingérées. C’est vraiment dur, surtout les 3 dernières semaines où tu te dis « mais pourquoi je fais ça, pourquoi je me prive ? ». C’est un challenge sur soi-même en fait : essayer de dépasser ses limites physiques et psychologiques … car ça agit aussi sur le cerveau à cause du manque de sucre. Cela rend assez irritable et les émotions sont multipliées.

Si on remonte plus en arrière, comment et quand as-tu décidé de te mettre à la musculation ? Quelles étaient tes motivations ?
J’ai commencé la muscu au lycée avec mes cousins. Au début dans mon garage, ensuite me suis inscrit en salle. Je m’entraînais comme ça, pour le plaisir, sans même penser à un objectif. En fait, je suis très sportif depuis mon plus jeune âge.


Greg Vong à l'entraînement


Quand tu commences la muscu, tu fais quel poids ?
J’ai commencé la muscu, je pesais 60 kilo tout mouillé, mais j’étais déjà tracé, lol. Je suis donc monté en prise de masse à 100 kg et je reste maintenant entre 82 et 87 kg.

Au début, niveau muscu, je ne pensais qu’à prendre de la masse et de la force… erreur de tout débutant ! Je ne faisais que manger, sans me préoccuper des calories ou de la qualité de la nutrition. Après mes études, j’ai eu un déclic, je me suis intéressé davantage à la diététique, aux différentes techniques d'entraînement, … J’ai donc commencé à pratiquer ces connaissances sur moi-même et je suis passé de 100 kg en masse à 85 kg bien « propre », en 6 mois de régime, en y allant progressivement.

Je n’ai pas fait de prise de masse depuis 2 ans mais je compte en faire une après septembre, histoire de gagner un peu de viande surtout au niveau des cuisse et du dos !

Le sport joue-t-il un rôle dans ta vie professionnelle ?
J’ai passé un bac littéraire. Ensuite je me suis orienté vers STAPS, j’ai obtenu la Licence STAPS Education Motricité. Pour des raisons personnelles, je n’ai pas continué vers l’enseignement qui était mon objectif primaire. La musculation a commencé à prendre de plus en plus de place, j’ai voulu m’orienter vers la préparation physique, j’ai donc passé, en 2005, un BEES HA.CU.M.E.S.E. au CREPS d’Aix-en-Provence. Dès que je l’ai obtenu, j’ai commencé à bosser en salle.
Le body est devenu mon style de vie en fait c’est déjà mon métier, je suis coach sportif dans les environs d’Avignon, Arles et Nîmes (en fait sur une quarantaine de km autour d'Arles).

Dans un autre domaine, j’ai publié mes photos sur Facebook ce qui m’a permis d’être contacté par plusieurs photographes dont un américain, Ulrich Oehmen, un très grand photographe à Miami qui a travaillé avec de nombreuses stars du fitness et du body dont Stan Mcquay qui est ma référence dans ce milieu, ou encore Winklaar, Cormier, Sagy Kalev et de nombreux amateurs ayant gagné des compétitions. J’ai également posé, en décembre 2010, pour le photographe marseillais, Lionel André et aussi Rowin Driff des Pays-Bas que je revois en septembre.



Greg en modèle


Au niveau muscu, quelles sont, d'après toi, tes points forts et faibles ? Donnes nous quelques unes de tes perfs (squats, DC,...).
Mes performances sont :
- au développé couché, en maxi, 200 kg
- au développé couché, en séries de 8 à 10 répétitions, 150 kg
- au squat, mon maxi, cul par terre, 240 kg
- au squat, en série, 160 kg sur 10 rep
- biceps 3 rep à 100 kilo et triceps idem généralement travail à la barre à 80 sur 6 rep et haltères 40 kg

J’attache une grande importance à l’exécution du mouvement (sauf quand je travaille en force) pour vraiment cibler le muscle que je veux travailler. J’ai beaucoup évolué donc dans ma façon de m’entraîner.

La diététique est une chose primordiale dans le body, je suis plus dans le style de vie et d’entraînement fitness US maintenant, en calculant tout ce que je mange aussi bien en apport de protéines, glucides et lipides. Je reste assez bas en lipides et même en glucides pour rester « propre » toute l’année, sauf en septembre prochain où je vais attaquer une prise de masse mais « propre » (lol) car on a tendance à manger trop d’hydrates et cela n'est pas nécessaire aussi bien pour l'entraînement que pour la ligne. « On est ce qu’on mange donc faut faire attention à notre nourriture », « si tu manges comme tout le monde, tu ressembleras à tout le monde », ce sont mes deux citations cultes, lol !!!



Greg Vong en mode détente


Maintenant quels sont tes objectifs ?
Mon objectif est d’améliorer mon physique sur la symétrie surtout et la sèche.

Au niveau professionnel, j’espère ouvrir ma propre salle de remise en forme où j’aimerais, comme je le fais déjà dans les salles où j’interviens, apprendre au gens à bien s’entraîner, faire les mouvements, juste démontrer que la muscu ça ne sert pas qu’à gonfler, que ce n’est pas une pratique de bourrins, que ça permet de se sculpter un corps et d’être bien dans sa peau, aussi bien d’aspect que fonctionnel (pour le mal de dos etc), que tout le monde peut pratiquer, d’ailleurs j’ai de plus en plus de femmes qui se mettent aux machines car je les suis et je leur montre comment bien exécuter les mouvements, elles sentent les résultats et comprennent l’intérêt et les avantages du travail sur machines ou haltères et ne voient plus le cliché de « salle de bourrins ».

Tes autres passions, à part le sport ?
Mes passions dans ma vie sont donc le « fitness way of life » : muscu, cardio, diet,… Je suis aussi un geek, j’adore toutes les nouvelles technologies, les belles voitures de sport (lol), mais, surtout, mon pricipal intérêt, ma motivation, ma fierté est ma fille de 6 ans, Karla, qui est ma plus grande fan (lol) et qui me motive chaque jour bien que sa mère soit partie vivre en Suisse depuis l’année dernière et que donc je la vois moins ....


Voilà mes réponses, avec 4 jours de retard, je crois, donc 200 pompes pour moi… mais je vois pas ça comme une punition (lol)

Biz, à bientôt !

Greg Vong

Pour contacter Greg : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire