Revenir à l'accueil

lundi 18 mai 2020

Premier week-end de déconfiné

Grégory Capra et Christophe
Sheila chantait : "La cloche a sonné, ça signifie la rue est à nous que la joie vienne, mais oui, mais oui, l'école est finie...". C'est fou comme la fin du confinement raisonne de cet air-là !  Grégory Capra croule sous les demandes de séjours sportifs.




Christophe en vélo dans le Luberon
Pour Christophe, c'est la première sortie après deux mois de confinement Venu des Bouches-du-Rhône, entre Aix-en-Provence et Marseille, c'est avec son coach sportif qu'il pédale entre les vignobles et les champs de blé.



Les coquelicots

Appareil photo à la main,  Christophe constate le retour des coquelicots dans les champs. Le coquelicot est une plante messicole qui pousse dans les céréales. Autrefois, les paysans voyaient rouge lorsque les coquelicots accompagnaient les champs de blé.


Les coquelicots
Eh oui, les coquelicots n’ont pas toujours été les bienvenus dans un champ de blé. Non pas qu’ils réduisaient les rendements mais ils annonçaient l’arrivée de la concurrence au grand détriment des futures récoltes. Le travail des paysans était harassant lorsqu’ils s’attaquaient à un champ sali par les adventices en concurrence avec les céréales.


Grand prix de la montagne !
On aurait pu croire les routes surchargées de voitures, en ce premier week-end de confinement, mais non ! Christophe et Grégory Capra sont quasiment seuls au monde sur les départementales du Luberon. La faute à Jean Yanne ?


Dans les villages de Provence
De Gordes à Fontaine-de-Vaucluse, les deux amis se régalent des paysages de Provence... 

A suivre...

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire