dimanche 27 novembre 2016

Dixième degré

Dixième degré
Pour mon équipe, le samedi soir, c'est habituellement un dîner chez Mamie, aux îles ou chez le Turc mais, ce soir-là, baisse des températures oblige, voici venue l'idée de manger une fondue ou une raclette, comme à La Clusaz

Tapas
Cette idée est partagée par tant de monde que les restaurants d'inspiration savoyarde sont complets, il faut donc partir à l'aventure ! La déambulation commence à partir de l'avenue Parmentier pour se terminer rue Sainte-Marthe au Dixième Degré avec un accueil ultra chaleureux du patron, originaire de Bergerac. 

Spaghetti à l'encre de sèche, encornets, écrevisses et ventrèche
Cocktail maison à base de rhum arrangé, assiette de tapas... et tout à coup une animation exceptionnelle : des loubards signalés avec des pistolets dans la rue, l'arrivée de la Police Nationale très dignement représentée par deux jeunes agents sportifs, l'un blond, l'autre brun. Quand deviennent-ils coachs Capra ?! 

Tarte normande aux poires
Le repas, vraiment copieux, se poursuit par des spaghetti à l'encre de sèche, aux encornets, aux écrevisses et à la ventrèche, comme on dit à Bordeaux. Il se termine par une tarte normande aux poires. 

Rue Sainte-Marthe
Au sortir du restaurant, c'est la découverte de la rue Sainte-Marthe, coeur du micro-quartier éponyme, avec au n°12, l'atelier du peintre François Matteï, originaire de Vescovato dominant la plaine orientale, qui nous ouvre ses portes, le temps d'une grande discussion à propos de son art et de son île.

Pour partager les mêmes émotions : 
Le Dixième Degré
19, rue Sainte-Marthe
75010 Paris
Tel : 01 40 40 04 76

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire