Revenir à l'accueil

mardi 30 novembre 2010

Pour toi public, j'ai testé .... la course dans le froid !

Orly sous la neige

Pour toi public, j'ai testé .... la course dans le froid (sans la neige) :-D mais quand même avec -2 degrés.
Hier, Greg a dit qu'il fallait y aller donc hop hop hop ! Motivé !ON SE LES PELE !!! Donc il faut s'habiller en conséquence:
- bas de survêtement synthétique pour ne pas trop transpirer
- 1ere couche en haut...respirante... 1 polo Kalenji (bleu... a qui donc fais je référence ^^)
- 2eme couche un polo manche longue pour avoir un peu chaud quand même
- 3eme couche une polaire... Pas de coupe vent ... car il n'y avait pas de vent :-)
- un bonnet
- des gants
- un coup de stick pour ne pas avoir les lèvres gercées
- les chaussures de course... ça peut servir ^^
Début de séance: Quelques gorgées d'eau... un coup d'eau dans un camelback... très important pour éviter tout claquage et déshydratation. Un peu d'échauffement pendant 5-10 minutes, étirements des jambes, flexions, extensions, tipping... Hop C'est parti mon kiki ! On commence assez mollo pour s'habituer au froid (!) et on accélère un peu... Un petit tour dans Orly-ville avec mes potes les avions, on rejoint ensuite Choisy-Le-Roi, limite Vitry-Sur-Seine et demi tour !
Total 45 minutes pour 8,8 km, moyenne de 11 Km/h... Bon, course sur bitume c'est pas top, mais j'ai rien de mieux à proposer dans le coin.
Fin de séance : étirements à gogo comme les coaches nous ont appris aux bootcamps. Une bonne douche, un coup de crème hydratante... Tada ! Résultat des courses : bonnet tout blanc ^^
Un bon défouloir ! La température est encore franchement supportable... Il faut en profiter !
J'attends la neige peut être demain pour un nouvel essai :-)
Signé Laurent, bootcampeur régulier.

Pour participer au bootcamp comme Laurent : manager@gregory-capra.com

Ile Maurice (épisode 3)

Le rêve !

Troisième épisode de cette mini-série contant mes vacances à l'île Maurice au début du mois...

Jeudi 4/11 : « le rêve »
Fini de jouer les européens à aller en ville… direction... LE REVE ! une journée en bateau. Elle est pas belle la vie ?!!! Et en plus, à midi, t’as le gars qui te grille les langoustes !! QUE DU BONHEUR !!!

Langoustes grillées

Bon, capitaine ! Moi, j’ai fini de manger mes 4 langoustes et mon riz délicatement préparés par l’équipage, alors on va les voir ces dauphins ou pas ? Allez, allez, s’te plait !!!!!

18h00, à peine...
Et voila… on y est… et pour finir la journée en beauté…. Il n’est que 18h… coucher de soleil sur l'océan Indien.


Ski nautique


Vendredi 5/11 : « ski nautique »

Bon Capra, t’as rien foutu hier alors bouge tes fesses today, direction le ski nautique ! Oh purée le gars veut m’apprendre à sauter…sceptique Capra !! lol


C'est le début, soyez indulgents !



Ca vient !

Bon encore un p’tit, faut de la technique… mais ça fait un style non ? Allez, promis, je reviens demain, je me suis trop éclaté !!!


A demain, pour la suite...


Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

lundi 29 novembre 2010

Courir dans la neige

Le froid n'est pas une excuse pour rester à la maison !

Il devient difficile en hiver ou par temps froid de se motiver pour un jogging. Voici des conseils pour courir dans les meilleures conditions afin de conserver le plaisir de votre séance malgré le temps.

Même quand les températures passent en dessous de 0°C, la course à pied n’est en aucun cas dangereuse. Donc le froid n’est pas une excuse pour rester à la maison. Néanmoins, l’air froid et sec représente un facteur d’aggravation de l’asthme. De nombreux enfants ou adultes sont d'avantage gênés par temps froid et sec avec l’association d’un effort. Il est plus prudent de consulter son médecin en cas d’apparition d’une toux sèche. Le médecin pourra conseiller dans certains cas d’interrompre la pratique du sport, notamment ceux pratiqués en extérieur.
Le choix des vêtements est important pour ne pas avoir froid. Vous devez vous sentir suffisamment à l’aise dans vos mouvements et être dans des conditions thermiques confortables. Attention de ne pas commettre l’erreur de trop vous emmitoufler avant vos sorties par temps froid. Les joggeurs que vous voyez courir en t-shirts en plein hiver ne sont pas complètement inconscients. Certains conseillent de porter 3 couches de vêtements adaptés.
- une 1ère couche respirante directement sur la peau pour évacuer la transpiration et garder votre corps sec,
- une 2ème couche isolante pour conserver la chaleur près du corps et vous isoler du froid,
- une 3ème couche protectrice pour vous protéger du vent , de la pluie et de la neige, par exemple une veste à fermeture éclair afin de pouvoir l’ouvrir et la fermer en fonction de votre sensation de froid et de chaleur.

N’oubliez pas de vous couvrir juste après la fin de la séance, sous peine, pour le coup, de vraiment attraper froid quand votre corps dégage moins de chaleur Si la température le justifie, un caleçon long plus ou moins épais peut remplacer les shorts ou cuissards .
Lors de vos séances, vous pouvez vous couvrir la tête avec un bonnet ou un bandeau. Cela évite peut être des risques de sinusites provoquées par transpiration qui coule sur le front et refroidit les muqueuses des sinus. Pour éviter que la chaleur de votre corps s’évacue par les extrémités, il est conseillé de porter des gants

Ne sous-estimez pas le risque de vous déshydrater en hiver. Vous n’aurez sans doute pas aussi soif qu’en été, mais la respiration de l’air froid accélère la déshydratation. Emportez donc de l’eau et buvez par petites gorgées pendant et après la séance. Et vraiment, si vous courez à des températures en dessous de 0°C, mettez votre boisson dans un contenant isotherme. N’oubliez de prendre de quoi manger lors d’une sortie longue.

Vous êtes à la recherche de motivations supplémentaires ? Lisez plutôt ce qui suit : courir dans le froid permet de brûler des calories comme un four... Des chercheurs de l'université du Kansas ont découvert qu'une séance d'entraînement par temps froid permettait de brûler 12 % de calories en plus et 32 % de graisse en plus que durant la même séance par temps chaud. La raison en est simple : par temps froid, votre corps doit générer de la chaleur ce qui accentue le phénomène de consommation des graisses.
Rallongez votre échauffement. Quand il fait froid dehors, vos ligaments, vos tendons et vos muscles mettent plus de temps à se décontracter. Il est donc important de faire un échauffement plus long.

Soyez plus souple sur vos horaires, profitez de courir lorsqu’il fait le moins froid et quand il fait jour .

Courir permet de stimuler le cerveau et de sécréter des endorphines (substances chimiques qui stimulent l'humeur et rendent joyeux). Courez entre 5 et 10 km. La production d'endorphines commence en général à partir de 15 à 20 mn et atteint son maximum vers les 45 mn. Donc c’est un excellent remède pour lutter contre le blues de l’hiver

Pour finir je donnerai quelques conseils généraux :
- entreposez vos vêtements de course à pied dans un endroit chaud afin de ne pas rendre votre début de séance inconfortable , et de vous démotiver,
- commencez votre séance de course hivernale face au vent afin de terminer vent dans le dos, ce qui limitera les risques de prendre froid en fin de séance, quand vous serez transpirant,
- commencez votre séance plus doucement pour habituer votre corps à la baisse de température et au fait que vous respirerez de l’air froid (sensation de brûlure dans la gorge et le nez),
- ne négligez pas les étirements en fin de séance, mais faites les si possible au chaud,
- hydratez votre peau avant et après , avec une crème ou un lait hydratant, cela limitera le dessèchement et autres irritations de votre peau.
Maintenant, chaussez vos baskets et allez-y !
Pour courir avec moi : manager@gregory-capra.com

Ile Maurice (épisode 2)

Direction, le spa !
Allez, je continue à vous racconter mes petites vacances à l'île Maurice. Hier, c'était le voyage et mon installation à l'hôtel :
http://gregory-capra.blogspot.com/2010/11/sejour-lile-maurice-ou-comment-allier.html


Mardi 2/11 : « spa »
Bon ben, c’est pas tout… mais le voyage m’a crevé… il y a 3 h de décalage… donc comme je suis un peu dans le cirage…direction le spa ! Endroit magnifique, masseuses super pro… tout y est…



Ca rigole pas à Maurice !

16h, ca y est, je commence à me faire au décalage horaire. Bien détendu du spa, j’ai la patate !! Je file à la salle de sport de l’hôtel.



Enervement !

Oh ça va t’énerve pas, je te la laisse ta barre !! Je suis en vacances moi alors ça sera entraînement circuit prépa physique pour moi ! C’est plus de mon âge la gonflette ohhhhhhhhhhhhhhhhhh et puis fais gaffe ou je m’énerve aussi !... quoi vous trouvez que je ne suis pas crédible ? hihi

Embouteillage sous les tropiques

Mercredi 3/11 : « bordel »

Moi qui ai voulu aller faire un tour en ville… sans déconner (ça fait marseillais ça comme expression purée.. oh mais j’aime bien aller je garde ! ) C’EST PIRE QUE PARIS !!! Non j’ai quand même fini par arriver à Port Louis la capitale !!

Port-Louis

Même avec des grands immeubles…ça fait quand même franchement mieux que Paris avec les cocotiers !!

Ambiance !


Clown, orchestre… tout est là pour vraiment avoir le sourire… même si tu n’aimes pas t’es obligé d’être heureux, d’avoir le sourire …. Ça change franchement des européens qui courent après leur métro et tirent le gueule LOL
La suite demain...
Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

dimanche 28 novembre 2010

Bootcamp Capra : façon Yamakasi

Cédric et Laurent : initiation au karaté

Le bootcamp de ce matin était animé par Cédric, champion du Val d’Oise de Karaté Contact en 2007 et 2008 et 3ème au championnat de France de Karaté Contact en 2009.


video

Démonstration

Laurent nous raconte :
Hehe :) très sympa ce bootcamp Yamakazi. On a malheureusement perdu Eric assez rapidement, il semblait ne pas être au mieux de sa forme. On a un peu forcé sur la vitesse lors du footing :( Nous avons beaucoup fait de cardio chose qui m a bien plu , comme je voulais me remettre a la course :) Après différents exercices de tractions, obliques, abdos, pompes, toujours dans la bonne humeur, nous avons fait une initiation au karaté. J'ai un nouveau surnom ... Lolo le teigneux ^^ Au rendez-vous: attaques, parades avec pichenettes, esquives mode bullet Time comme dans matrix , sauts mode french cancan , tipping ... Que du bonheur :) Je te rassure nous sommes restés soft avec Cedric. Ça lui a bien plu aussi !

French cancan
Cédric confirme :
Pas de problème pour moi. J'ai trouvé ça sympa aussi. Bonne ambiance. A refaire !


La dame russe

A noter deux nouveaux ce matin : Gabriel qui a bien assuré, il a redemandé des pompes à la fin (!!) et une dame russe qui a participé aux étirements et recueilli quelques conseils pour soulager ses articulations douloureuses !

Cédric, Laurent et Gabriel : pompes

Et comme dit, Laurent, "le froid, c'est comme les courbatures, c'est dans la tête" donc même s'il faisait à peine plus de 0°C personne n'a ressenti le froid.


Les méchants !

Après la photo de groupe, chacun s'est quitté en pensant, en craignant, en redoutant le bootcamp prochain.... le bootcamp commando du 5 décembre promis par Kévin !


Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Séjour à l’île Maurice ou comment allier sport, détente et bien être

Un bootcamp avant de prendre l'avion !

Et bien voilà … un reprise super chargée depuis mon retour le 11/11… et je vais enfin pouvoir vous raconter ce séjour… FA-BU-LEUX ! Si j’ai envie de le faire, ce n’est pas pour raconter ma vie, mais pour réellement vous faire sentir combien une vie saine rend heureux…. En route pour dix jours de bonheur !!!


Là, je suis perdu !

Dimanche 31/10 : « embarquement »
Après un super bootcamp le matin à Paris… où nous avons eu un si bon groupe et un si beau temps que nous sommes finalement resté 2h30 au lieu d’1h30 sans même voir le temps passer me voici enfin arrivé, 14h16 à CDG.

Qui c’est le couillon qui a construit cet aéroport ? Soit je suis trop p’tit, soit c’est eux qui l’ont fait trop grand !! LOL Bon après avoir galéré, j’ai finalement trouvé la bonne porte d’embarquement !!

C'est brûlant, Maurice

Lundi 01/11 : « c’est chaud »

Me voici arrivé… 6h50, heure locale… 3h50, heure de la métropole…après une nuit en avion…ça fait très très mal… bon c’est pas dans cette rubrique que je vous explique combien une bonne hygiène de sommeil permet d’être bien dans ses pompes !! lol enfin.. go, un p’tit tour en taxi pour arriver à l’hôtel (sans clim, s’il vous plait, le taxi) et tu découvres un peu la misère du pays… mais aussi les coutumes (et oui, là, ils font brûler les mauvaises herbes dans les champs de canne à sucre car la canne, ça ne brûle pas… alors pourquoi s’embêter à retirer les mauvaises herbes à la main !! C’est chaud, Maurice, lol !

Et voilà, t’arrives dans un hôtel magnifique… tu te mets sur ton transat devant 1000 m² de piscine…et là tu commences à apprécier !! Bon ben ça m’a remis dans les vacances moi tout ça…Allez, je file, mes activités sportives attendent, moi… à demain pour la suite !

Piscine !

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

samedi 27 novembre 2010

Calendrier Grégory Capra 2011 : all over the world

Calendrier Grégory Capra 2011

Je voudrais remercier tous mes amis qui ont annoncé le lancement de mon calendrier 2011 sur leur blog. Grâce à eux, ce petit évènement a été relayé dans le monde en entier.

En France :
http://flash-news.over-blog.com/article-gregory-capra-2011-le-calendrier-la-force-sensuelle-offerte-au-vent-57943870.html

Aux Etats-Unis :
http://americanguynews.blogspot.com/2010/10/beautiful-gregory-capra-2011.html

En Allemagne :
http://topfitguys.blogspot.com/search/label/Gregory%20Capra

En Argentine :
http://argentinemen.blogspot.com/2010/10/gregory-capra-2011-calendar.html


Une page intérieure !



Ce calendrier est vendu au profit de l'association "Un Coeur pour la Paix" qui oeuvre au rapprochement des peuples israëliens et palestiniens en finançant notamment des opérations chirurgicales pour des enfants. Vous pouvez aider l'association en achetant un calendrier, en relayant vous aussi l'information sur votre blog, votre page Facebook,...

Pour acheter un calendrier, envoyer simplement un chèque libellé à l'ordre suivant : "Un Coeur pour la Paix" à :

GREGORY CAPRA
"Opération Un Coeur pour la Paix"
6, av Marcel Pagnol
13170 LES PENNES MIRABEAU

Le tarif est de 27 euros + 3 euros de frais d'envoi (pour la France métropolitaine) par calendrier.
N'oubliez pas de mentionner "calendrier" au dos du chèque et votre adresse pour l'envoi du calendrier.


Site de l'association : http://www.uncoeurpourlapaix.org/


Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Cédric - Paris - Coach Capra




Le sport a toujours occupé une place importante dans ma vie.
Mon père se passionnant pour la culture asiatique et la philosophie des Arts martiaux, il m’a encouragé dans la pratique du Karaté, l’ayant pratiqué lui-même plus jeune. J’ai donc commencé au dojo de Luzarches dans le Val d’Oise dès l’âge de 6 ans. J’ai tout de suite accroché et suivi un entraînement assidu, ce qui m’a permis de progresser rapidement et de participer à des compétitions.

A 17 ans, je passais le grade de ceinture noire 1ère DAN à la FFKDA (Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées).

Après mon BAC, je me suis orienté vers la filière STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), ce qui m’a permis de pratiquer de nombreux sports et d’acquérir une pédagogie et une technique d’entraînement sportif.

A présent, je suis ceinture noire 3ème DAN, j’enseigne le Karaté Contact et participe aux compétitions au niveau national.

Expérience technique :
Mes 21 années de pratique du Karaté et les différents diplômes que j’ai obtenus m’ont permis de développer une conception du sport adapté à tout public.
- Élaboration de programme de préparation physique adapté au niveau.
- Gestion de la progression.
- Optimisation de la performance sportive.
- Gestion du stress (contrôle et maîtrise de soi).
- Respect du cadre de sécurité.

Expérience pédagogique :
J’ai préparé le diplôme d’instructeur fédéral (DIF) en Karaté Shotokan et Karaté Contact, ce qui me permet d’enseigner en club.
Je suis formé au renforcement musculaire sur Power Plate.
J’assure le conseil et le suivi dans la pratique sportive.

Spécialités :
- Musculation/Renforcement musculaire
- Cardio training
- Power Plate
- Préparation à la compétition
- Energy full (Body attack)
- Karaté Contact

Qualifications :
- DIF (Diplôme d’Instructeur fédéral) Karaté Shotokan et Karaté Contact
- Licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physique et sportives) Enseignement et Entraînement sportif
- Formation Power Plate
- AFPS : Attestation de Formation aux Premiers Secours
- Formation à la méthode Grégory Capra
- Formation en conseils alimentaires Grégory Capra

Palmarès sportif :
- 1er au championnat du Val d’Oise de Karaté Contact 2007 et 2008
- 3ème au championnat de France de Karaté Contact 2009

Pour contacter Cédric : manager@gregory-capra.com

vendredi 26 novembre 2010

Les bootcampers racontent le foot australien !

Il faut toujours se désaltérer !

Quatre participants réguliers à mes bootcamps du dimanche matin à Vincennes ont assisté à l'entraînement type bootcamp des Paris Cockerels, l'équipe de foot australien ou footy de la capitale. Arnaud a déjà témoigné dimmanche dernier, c'est au tour d'Esteban, Charlotte et Laurent de nous raconter leur expérience.

Esteban

Esteban : "Pour ma part, j'ai vraiment pris plaisir à participé. En plus le soleil était de la partie et en ce moment il se fait rare sur la capitale. Je m'entraîne deux fois par semaine en salle avec Greg et un autre coach, Yannick qui fait partie de l'équipe Capra. Je pratique 3 séances de cardio d'une heure et les bootcamps du dimanche matin. J'ai repris le sport seulement depuis le mois de septembre. Grâce aux entraînements et surtout à une alimentation équilibrée j'ai retrouvé une énergie constante tout au long de la journée pas de coup de barre et toujours cette même pêche qui me donne envie d'aller encore plus loin et de dépasser mes limites. Je faisais partie de ces gens qu'on ne disait pas sportif à l'école et au fils des années j'avais finis par le croire. Il m'aura fallut des années pour comprendre que ce n'était pas vrai et qu'il fallait simplement le vouloir . Cela demande de l'engagement et de la rigueur et beaucoup de travail. Mais grâce à la bonne humeur et le coup de pouce de Grégory et de son équipe, et ainsi que les gens formidables que j'ai pu rencontrer aux bootcamps je suis motivé et c'est toujours un réel plaisir que d'aller s'entraîner.De plus de voir les résultats sur le corps c'est très motivant. Je ne regrette pas cette journée et je conseille aux personnes qui hésitent de venir essayer. Le seul hic c'est que l'on devient vite accros."

Charlotte
Charlotte : "Un peu peur avant d'arriver, ce sont des sportifs intensifs à ce qu'on nous a dit, pour un sport intense lui aussi. En fait à notre arrivée, voilà des gens normaux, tous âges, tous physiques et toutes nationalités! Ca parle anglais... aucun problème!

Alors justement le footy... on se passe la balle mais de manière étrange... en la tapant par en dessous, et ca fait mal comme ballon mais bon mes mains de puéricultrice vont vite s'habituer... ambiance très convivale, les joueurs nous conseillent, nous soutiennent. Leur "chef "nous avait dit qu'ils étaient une grande famille et ça se voit! Echanges aux pieds, je n'envoie jamais le ballon au bon endroit et j'ai beaucoup de mal à le rattraper... Je me suis demandé s'ils n'allaient pas me faire sortir et bien au contraire... ils continuent de me donner des conseils pour progresser, ça fait plaisir! Mais bon, à force de courir dans tous les sens je n'en peux plus, j'ai besoin de poumons de rechange! Nous continuons à les regarder et ils n'ont même pas l'air fatigué comme quoi quand on aime ce qu'on fait on peut se dépasser! Enfin voilà, en tant que sportive du dimanche, car mes baskets ne veulent pas se motiver pour courir quand je suis toute seule, j'ai passé un agréable moment et, si c'était à refaire, je signe tout de suite! La bonne humeur de Greg était au rendez-vous comme d'habitude et mes trois coéquipiers bootcampeurs ont assuré, bon niveau et toujours franche rigolade!"

Laurent (à gauche) et la fine équipe !

Laurent : "Ouh laaaa :) Franchement top ! Pour le niveau c'était très correct ... On s'attendait à pire ^^ En tous les cas, on a bien transpiré. Un peu d'abdos n'auraient pas été de refus mais c'est une habitude du bootcamp.L'ambiance était géniale ... On se sentait vraiment intègré à l'équipe, on se motivait les uns les autres ... Vraiment sympa ! Il y avait quand même quelques personnes de l'équipe de football qui semblaient moins participer ... Feignantise, fatigue... Peur de ne pas survivre à un bootcamp du chef des chefs :)) Niveau direction du bootcamp, tu t'es bien débrouillé ! Je ne sais pas si c'était la première fois que tu dirigeais un groupe d'autant de personnes, mais tu as bien su allier humour et professionnalisme ; même pour des personnes de haut niveau. Le beau temps était au rendez vous... Ça a fortement aidé. A croire que tu nous amènes le soleil de ta Provence :)".

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

mardi 23 novembre 2010

Grappling : Gaël en route pour New York ?

Gaël - Coach en compléments alimentaires
Gaël, coach en compléments alimentaires dans mon équipe était en déplacement ce week-end, il participait à une compétition de grappling.

C'est quoi le grappling ? Le grappling désigne l'ensemble des techniques de contrôle, projection, immobilisation et soumission d'un adversaire dans un combat debout ou au sol, à mains nues. Les techniques de soumission incluent les luxations et étranglements. Le concept de grappling est généralement opposé à celui des techniques de percussion (coups de poings, pieds...), et se distingue de sports, règles ou systèmes martiaux particuliers (lutte gréco-romaine, judo,..).

Gaël nous fait un résumé de sa performance du week-end : "C'était un tournoi de 4 équipes composées chacune de 3 combattants. Nous sommes arrivés 2ème. Pour ma part, 4 combats, 4 victoires (dont 3 avant temps réglementaire). En même temps tu sais très bien que je suis invincible !! MDR Pas de photos, mais la prochaine fois on essaiera d'y penser."

Bravo Gaël si tu n'étais pas invincible tu ne serais pas dans l'équipe... Mais l'absence de photos, ça mérite un gage, non ?!
Promis, je te donnerai les bonnes adresses de grappling à New York !

Pour contacter Gaël : manager@gregory-capra.com

The famous pizza !

Pizza au tofu

Après deux bootcamps ce week-end, après avoir rencontré sa famille qui ne l'avait pas vu depuis quatre mois et qui ne l'a pas reconnu tant il a changé physiquement, après ses séries de pompes quotidiennes, Laurent s'est fait un petit plaisir. Il a testé ma pizza au tofu.
Verdict : "MIOM :) C'est bien bon ^^ Très provençal, léger ... :) Beaucoup moins bourratif qu'une pizza 4 fromages !"
C'est vrai, Laurent, dans la recette je mets dans la liste des ingrédients "coulis de tomates" mais j'ai oublié de dire qu'il fallait l'étaler sur la pate à pizza. Erreur réparée !

La recette : http://gregory-capra.blogspot.com/2010/11/pizzeria-capra-pizzeria-dietetique.html

A bientôt pour une autre recette légère !

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

dimanche 21 novembre 2010

Bootcamp Capra : The Capra way

Presque tous en bleu Capra !

- Alors Sylvio, pas trop déboussolé par cette nouvelle ambiance ?
- Non, super ambiance. C'était bien !

The Capra way !

Ouf... Cela faisait bien un mois que Sylvio n'avait pas animé le bootcamp et c'est peu dire que l'ambiance a bien évolué depuis l'arrivée de Charlotte, Stéphane et Arnaud notamment. Jugez vous même. Les bootcampeurs m'avaient réservé une surprise : tous en bleu ou presque, c'était le dress code du jour. J'aime le bleu, ils le savent ! Arnaud est allé plus loin encore. Il a relooké un sweat blanc à capuche avec logo et inscription Grégory Capra, plus une touche personnelle, un slogan inscrit dans le dos : The Capra way !! C'est franchement très réussi. Et Arnaud ne le porte pas qu'au bootcamp, mais aussi à la ville.

Sprint : Sylvio devant Arnaud !

Sylvio a eu fort à faire mais il a réussi tout de même à s'imposer :

- pompes, fentes, gainage, multi-bonds, petit sprint dans la clairière "Royal Canin"... Oui un chien a bien apprécié aussi le sweat à capuche !

- course fractionnée avec les platanes d'une grande allée pour jalons,

- sprint sur 200m environ où le coach a devancé de peu Arnaud... Je croyais que le roi de la course à pied était Esteban... Kevin, note cette faiblesse, LOL
- abdos (crunches et obliques)... et là, Sylvio a fini par obtenir le silence, preuve de réussite !

Laurent et Esteban, finalistes aux abdos !

Retour tranquille au Château de Vincennes pour quelques étirements et la séance photos désormais moment incontournable du bootcamp !

Stéphane, Sylvio et Charlotte

Bravo à vous sportifs qui avez affronté la bruine et la boue ! Prochain bootcamp, le 28 novembre. Un bootcamp plus ressérré et plus sportif. Invitation à des nouveaux venus !

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

L'état des joueurs de foot australien après le bootcamp spécial !

J'ai mené ma petite enquête sur l'état des joueurs des Paris Cockerels après l'entraînement intensif style bootcamp d'hier après-midi. Résultat : des courbatures, des courbatures, j'aime ça !!


Nicolas (à droite)

Nicolas : J'avais pas beaucoup dormi la veille, je pense que je peux être un peu plus affuté en étant plus sérieux. Après la vie est une question de priorité...Merci pour l'entraînement, c'était très physique. Je vais participer au semi de Paris, donc je reprends le footing.

Benoît
Benoît : Merci de penser à moi et mes courbatures!!! Car oui j'en ai mais bon je prends le côté positif, çà veut dire qu'on moins j'ai travaillé mes muscles! Et toi je suppose que de ce côté ca va plutôt bien! lol....

Julien (à droite)
Julien : Les jambes un peu lourdes, mais je me suis bien étiré, je ne voulais pas risquer de ramper aujourd'hui. ça ne m'a pas empêché d'aller à la piscine ce matin :) En tout cas, merci beaucoup pour l'entraînement qui nous a vraiment poussé dans nos retranchements et confronter et nos lacunes.

Jérôme

Jérôme : Ce matin, j'ai un peu mal au cul suite flexions et un peu au pecs mais ça ne m'a pas empêcher de faire un mini footing ce matin. A quand le prochain bootcamp ?


Denis

Denis : Un grand merci de ma part par contre mon corps te fait passer le message qu'il te déteste cordialement ce matin et que demain ca sera pire :D

Jeff

Jeff : Quelques courbatures, mais pas tant que ça. Encore un grand merci pour la séance d'hier. Je m'étais préparer à être incapable de marcher. La séance doit bien se sentir pour certains. Je pense que ça montre bien que l'on manque de physique et qu il va falloir bosser.

Les gars, j'organise un bootcamp tous les dimanches matin à Vincennes. A bon entendeur ,-)

Pour me contacter : manager@gregory-capra.com

Un bootcamp au service du foot australien


Grégory Capra
RDV à 13h30. Aujourd’hui, je participais à un entraînement de bootcamp… Mais pas comme ceux du dimanche auxquels je commence à devenir un habitué. Avec les autres amis bootcampeurs, nous avons échangé des messages en nous demandant si on allait vraiment participer pour ne pas gêner l’entraînement de l’équipe de foot annoncée « ce sont des tueurs ». Nous concluons la conversation en nous disant que nous verrons bien. Après tout, nous sommes les bootcampeurs du dimanche !

Ca va être du sérieux !

Nous arrivons sur place. Un vaste terrain de pratique de sports collectifs. « Grégory va pouvoir s’en donner à cœur joie ! ». Nous nous plaçons à un endroit assez ensoleillé mais le soleil n’a eu aucune espèce d’importance dans le choix de ce terrain bien sur ! Tout le monde n’est pas encore arrivé. Le temps de se présenter aux joueurs qui nous invitent à participer à leur entraînement. Un groupe qui a l’air fort sympathique, constitué de français et d’anglophones, je suppose des Australiens. Nous nous faisons assez discrets pour le moment. Le bootcamp va bientôt commencer, tout le monde (enfin presque) se change.

Petit échauffement


Gregory nous invite à le suivre sur le terrain pour commencer cet entraînement à la Greg Capra. Nous débutons par un petit tour de terrain histoire de nous échauffer. Rapidement, je reste groupé avec mes amis bootcampeurs (décidément, cette ambiance créée lors de nos rencontres semble vraiment sympas !) bien que le rythme soit légèrement plus soutenu qu’à nos habitudes. Mais nous n’avons pas peur, et en plus, Charlotte qui n’aime pas courir nous suit sans vraiment grogner ! Je me suis entraîné le matin même avec mon coach Capra Romann, donc je me dis qu’il va falloir bien gérer l’énergie pour tenir, mais aussi pour pouvoir assurer lors du bootcamp du dimanche matin. Pour l’instant, tour de chauffe fini : tout va bien.

Pompes... 40 pompes !

Round 1 : Pompes-cuisses. Gregory devait s’occuper sérieusement du groupe de foot australien. Il leur a préparé un bootcamp adapté à la pratique de leur sport. Nous commençons par des séries de variantes de pompes. Je suis assez serein encore (tout comme mes amis car nous avons l’habitude grâce au dimanche matin. Cependant, j’espérais qu’il ne ferait pas trop de séries, histoire de ne pas avoir l’air à côté de mes pompes. Très vite, nous sentons que Grégory veut nous casser les muscles ! Les séries s’enchaînent, le rythme est soutenu (mais en connaissant la « pile énergizer Greg », cela n’est pas étonnant). Je reste concentré. Puis, nous passons assez vite à des exercices qui vont viser les cuisses. Des petits sauts en alternance avec des squats dynamiques (pas si facile de faire l’exercice à fond tout le temps !). Effet garanti, je commence à sentir mes cuisses chauffer. Je regarde autour de moi pour voir comment s’en sortent mes amis et les footeux. Bon, tout le monde suit… Je suis… L’ambiance est bien sérieuse pour le travail mais Greg a sa recette pour détendre les esprits et dédramatiser ceux qui ont l’air de tricher… oui oui… Pendant tout ce temps, Yoann, un coach Capra présent s’assure que tout le monde fait les exercices dans les bonnes positions pour éviter tout désagrément articulaire ou musculaire.
Première pause. « Buvez de l’eau, soufflez » conseils de Greg, on se doute qu’il a toujours l’intention de mettre la barre haut. Pas de petits efforts au bootcamp ! Nous échangeons nos niveaux de forme avec les amis. Pour l’instant, tout va bien, mais on espère toujours aller jusqu’au bout. On ira !

Ca chauffe bien !

Round 2 : Travail des jambes. Je suis prêt, et j’en profite pour évaluer mon état par rapport au grand groupe franco-Australien. Bon, je ne suis pas parmi les plus fatigués. Ca donne du courage de se comparer et de voir ou en sont les autres. Grégory attaque maintenant les choses sérieuses. Il fait succéder des exercices qui auront pour but de vérifier et travailler la synchronisation des jambes et des bras (nous retrouvons d’ailleurs des exercices connus de nos rendez-vous bootcamp du dimanche matin, c’est agréable de voir des exercices familiers qui nous paraissent pour le coup faciles). Synchronisation des membres inférieurs, en position statique ou mobile, pas chassés, courses genoux levés ou contact pieds-fesses, marche avec grandes enjambées pour lesquelles la consigne est de bien effleurer le sol avec le genou qui est en arrière. Des consignes simples que je connais et que je mets en application… Mais bon parfois, le fatigue se profilant, les mouvements sont moins précis, pour juste « arriver jusqu’à la fin » (variante… au top de Greg, on fait une voire 10 pompes… évidemment, sinon c’est trop facile… Merci Greg !). Je commence à montrer des petits signes de fatigue, mais après avoir fait un nouveau tour des autres participants… Je ne suis pas le seul. Aller, je peux continuer… Arrive la pause !

Sprint

Round 3 : Travail de sprint. (La partie où je suis le moins bon a priori, il va falloir être au niveau). Notre coach nous explique le prochain exercice. 3 séries de 3 sprints progressifs. Sur une distance de…100m environ, la consigne est claire : courir de manière progressive avec à mi-parcours une forte accélération pour un sprint à l’arrivée. Dans cet exercice, Yoann tient les couleurs de l’équipe Capra en finissant souvent premier ou deuxième, car Wilfried (un footeux qui, selon moi ne connaissant pas les postes de ce sport, tiendrait bien le rôle de celui qui court vite dans une équipe de football américain). Quant à moi… Je gère ma fatigue. Souvent, il est plus facile après une série de gérer son énergie pour donner tout le temps en évitant de tout donner dès le début et être à bout d’énergie et souffle très vite. Ma mission est surtout de montrer le niveau des bootcampeurs du dimanche c’est ce que je me suis donné comme défi. Montrer l’efficacité de l’entraînement du « Capra way » !
En jetant un coup d’œil pendant la course, je vois que je suis légèrement en dessous du groupe des sportifs. Mais on verra à la fin qui tient le rythme. Grégory nous propose de penser en « esprit d’équipe ». Nous devons courir en groupe, et tous avancer en même temps, mais à fond. Cette consigne, je l’apprécie et je monte le niveau pour ne pas faire baisser le niveau. Je tiens le coup. Je m’offre le luxe de faire 2 séries un peu en retrait pour soutenir mon amie bootcampeuse Charlotte (seule fille à faire l’entrainement jusqu’au bout !) et essayer de la motiver. Bon d’accord, cela m’a permis de moins donner. Greg me le fait remarquer. Il reconnaît les tricheurs, même si ma cause n’est pas égoïste. Charlotte a besoin de récupérer donc se met sur la touche en me donnant pour consigne de porter nos couleurs… Alors je monte le niveau. Et je tente de tenir la pole position dans les dernières séries. On sent le physique des sportifs qui commence à montrer les signes de fatigue. J’en profite pour donner un peu plus pour me permettre de montrer une bonne image des bootcampeurs avec mes amis. On se motive entre nous. On essaie de se dépasser les uns les autres. La pause est enfin proche !

Wilfried

Round 4 : Les réflexes. Grégory souhaite voir le réflexes des footeux. Les exercices qui suivent vont nous permettre de voir comment nous réagissons pour passer d’une position à l’autre en état de réflexe. Position pompe, et au top, on se relève, se retourne et sprint jusqu’au coach. Puis version accroupie, puis accroupie, et au top, position pompe, se relever, se retourner et sprint. J’étais assez content de mes réflexes et du coup j’ai essayé de donner un peu plus au niveau du sprint pour me dépasser et essayer d’être dans les premiers à l’arrivée. Après ces quelques exercices, les cuisses ont bien été sollicitées et le souffle commence lui aussi à montrer des signes de faiblesse. Je m’inquiète un peu, mais ouf, c’est terminé. Nous arrêtons cette partie de l’entraînement. Après des conseils d’entraînement que notre coach donne aux sportifs, ces derniers nous invitent à une initiation à leur sport. Qu’à cela ne tienne !

Yoann

Et hop me revoilà sur le terrain à écouter les premières consignes qu’un footeux me donne pour manipuler le ballon qui a la taille d’un ballon de rugby mais semble sensiblement plus petit : « prends le ballon comme ceci, les mains doivent être au niveau des coutures légèrement inclinées et tu frappes la balle pour une passe avec le point sur le côté pour l’instant ». Consigne claire. La théorie est encore une fois bien simple, mais la pratique pas triviale. Ainsi, nous échangeons à tour de rôle les passes. De différentes façons, avec la main gauche, avec la main droite. Dès les exercices, on sent l’importance du travail d’équipe. « Anticipe, suis bien la balle du regard tout en surveillant les mouvements de ton partenaire ». Le travail est intéressant comme dans beaucoup de sport collectif.

Nous poursuivons par un exercice semblable mais en faisant des passes avec le pied. Là, un joueur de foot australien voyant le caractère imprécis de la trajectoire de mes passes, me redonne des conseils pour l’exercice : « Prends bien le temps de bien placer tes mains, regarde où tu veux envoyer la balle et frappe. » Et plus tard… « Dès que ton partenaire a la balle dans ses mains, fais lui un appel pour attirer son attention, et va au devant de la balle, c’est bien, reste dynamique ! ». Je remarque que l’esprit d’équipe reste au centre du travail. Une bonne ambiance permet à chacun de se motiver et de s’améliorer afin d’éviter les railleries de ses camarades. Je finis par faire quelques passes correctes sans que ces dernières soient le fruit du hasard. Au loin, j’aperçois et entends mes ami(e)s bootcampeurs qui m’appellent pour une photo avec Greg. Elle finira probablement sur Facebook, alors autant montrer notre fine équipe au complet. Je les rejoins. Nous disons au revoir à Grégory qui doit retrouver un disciple pour un coaching vraisemblablement. Je reste avec mes ami(e)s pour échanger nos impressions très positives et nous étions fiers d’avoir tenus assez bien le coup. Nous rentrons et nous nous donnons RDV demain parce que demain c’est… Dimanche. Nous devrons résister au bootcamp qui cette fois est assuré par Sylvio.

Notre groupe de bootcampeurs !

Article rédigé par Arnaud, bootcampeur émérite.

Pour particuper à un prochain bootcamp : manager@gregory-capra.com